=> Comment monter son PC : GUIDE pour débutant
Site d'informations sur les projets Gaming et E-Sport

Comment monter son PC : GUIDE pour débutant

15 février 2018

Comment monter son PC : GUIDE pour débutant

 

Pour pouvoir bénéficier d’un PC performant, il faudra tout d’abord commencer par sélectionner les bons composants. Le processeur a toute son importance. Pour être certain qu’il tienne la route, il est recommandé de viser parmi les derniers modèles proposés par Intel ou de se diriger vers AMD.

La carte mère doit être sélectionnée parmi les meilleures du moment pour offrir des performances hors normes. Le processeur viendra se placer dessus, il est indispensable qu’elle tienne véritablement la route. Ses capacités de mémoire feront partie des critères importants au moment de ce choix. Un service de refroidissement est également indispensable pour le bon fonctionnement du PC.

Tous ces composants seront à installer dans un boîtier de qualité. Il hébergera également l’alimentation, un disque dur et un graveur. Il faudra donc opter pour un modèle assez grand pour être en mesure de faire figurer tous les éléments qui permettent au PC d’offrir de belles performances. L’ajout d’un SSD immédiatement peut vous offrir un confort non négligeable.

Précautions avant de monter son PC

Avant de se précipiter, il est recommandé de prendre le temps de lire les manuels ou les instructions. Ils éviteront ainsi les erreurs dans le montage du PC. Il faut s’assurer de disposer d’assez d’espace pour pouvoir monter son ordinateur sans se sentir gêné. Munissez-vous d’un tournevis cruciforme à main ou électrique pour réussir votre montage.

Avant de faire la moindre manœuvre, il est indispensable de trouver une surface plane et de la recouvrir d’un drap pour travailler proprement. Évitez le contact avec la moquette car elle génère de l’électricité statique. Vous devez donc être prudent en manipulant vos éléments électroniques.

1. Préparation de la carte mère

Etant donné que les pièces importantes pour votre PC sont à placer sur la carte mère, vous devez commencer par la déballer. Disposez-la sur sa housse de protection afin de pouvoir y installer le processeur et plus tard le système de refroidissement. La mémoire sera à ajouter sur cette même carte mère.

La première étape consiste à monter le processeur sur la carte mère. Vous aurez certainement l’idée d’installer d’abord votre carte mère dans votre boîtier. Sachez que ce mode de fonctionnement rend le montage beaucoup plus complexe. Facilitez-vous la vie avec cette procédure.

2. Montage du processeur

Cette étape est très délicate donc vous devez faire preuve de prudence pour ne pas endommager le processeur. Selon les modèles, le support va venir serrer le processeur à l’aide d’un ou deux leviers de serrage. Il faudra donc prendre le temps de bien les régler pour que la pièce ne bouge plus. Après avoir enlevé le cache en plastique qui sert de protection, il faudra placer le processeur au bon endroit. Certains mécanismes indiquent les positions « Open » ou « Close » afin de s’assurer que l’étape a été parfaitement exécutée. La position des leviers empêche de se tromper dans le sens de serrage donc il sera facile de réussir cette étape.

Pour bien le placer, repérez les deux encoches prévues et glissez-le à cet endroit sans forcer. Recommencez l’opération si nécessaire afin de ne pas endommager les broches du socket. Vous devez être certain que le processeur est bien placé avant de baisser le levier de serrage.

Montage du processeur étape 1

Pendant l’opération de montage du processeur, veiller à respecter les points suivants :

  • Ne jamais mettre les doigts sur les contacts
  • Positionner délicatement le processeur car les contacts sont particulièrement fragiles.
  • Ne jamais forcer pour fermer

Certains processeurs sont dotés de détrompeurs, ce qui évite de faire une erreur au moment de l’installation du processeur. Il est possible de vérifier puisque les quatre coins du modèle Intel choisi seront bien au même niveau et les rebords de la même taille.

Montage du processeur étape 2

Pour les processeurs AMD, vous devez prendre le temps de repérer les pins directement sur le processeur et non sur le socket. A partir de cette observation, vous allez pouvoir trouver le marqueur représenté par un petit triangle afin de connaître le sens de la pose et de le positionner correctement.

Un fois que le processeur est bien mis en place, il faut abaisser les leviers pour enclencher la fermeture. Il faudra exercer une certaine pression pour parvenir à les baisser et bloquer le processeur dans l’emplacement. Si cela vous semble trop résistant, faites une dernière vérification du support. Lorsque vous avez réussi, vous devez parvenir au résultat suivant.

Montage du processeur étape 3

3. Procéder au montage de la mémoire interne

Moins délicate que l’étape précédente, vous devez néanmoins prendre soin de chaque élément qui va permettre de profiter de cette nouvelle mémoire. Pour y parvenir, vous devrez insérer les bonnes barrettes dans les slots qui leur correspondent. De cette façon, le processeur offrira le maximum de sa puissance. Si la majorité des cartes mère, un ordre précis a été mis en place et il faudra bien le respecter afin de procéder au meilleur montage. En cas d’erreur, le PC ne pourra tout simplement pas démarrer.

Montage mémoire interne étape 1

L’avantage de monter soi-même son PC est de pouvoir gérer la mémoire afin de pouvoir avoir une utilisation importante. Pour pouvoir stocker vos fichiers, cette étape est indispensable. Facile à réaliser, il vous suffit de fier aux détrompeurs présents sur la DIMM. Vous pourrez installer vos barrettes directement au bon endroit. Grâce à ce système, vous constaterez qu’il n’est pas possible de monter une barrette DDR2 dans un emplacement DDR3.

Montage mémoire interne étape 2

A l’aide des guides latéraux, placez simplement votre barrette puis appuyer dessus pour qu’elle soit insérée. Lorsqu’elle est au bon endroit, les deux fermoirs situés sur la gauche et la droite vont immédiatement la bloquer. Votre barrette de mémoire vive ne pourra ainsi plus bouger.

Grâce au détrompeur central qui accompagne les barrettes de mémoire et la banque, vous ne pourrez pas vous tromper dans le montage de la mémoire. Soyez attentifs car le sens des barrettes change entre le côté gauche et le côté droit du support. Lorsque vous procédez au montage en l’absence de boîtier, cet aspect sera une évidence mais si vous ajoutez de la mémoire interne après une première installation, prenez soin de vérifier le sens requis.

Pour les barrettes de ram, commencez par écarter les loquets blancs pour pouvoir installer le module de la meilleure des façons. Lorsqu’elles sont bien insérées dans la banque, les loquets blancs vont reprendre leur place.

4. La préparation du boîtier

Pour commencer, vous devrez visser les entretoises pur pouvoir stabiliser la carte mère dans le boîtier. Selon le type de boîtier choisi, vous pourrez trouver un adaptateur à fixer avec un tournevis cruciforme pour pouvoir opérer sur ces entretoises hexagonales. Repérer ces emplacements dans le boîtier est facile puisque trois rangées verticales et trois rangées horizontales peuvent être trouvées. Veillez à fixer solidement les entretoises.

Préparation du boitier PC étape 1

Préparation du boitier PC étape 2

 

La prochaine étape consiste à installer l’alimentation dans le boîtier. Certains modèles proposent des autocollants à placer avant de procéder à cette étape. Ces autocollants sont utiles pour limiter de façon significative les vibrations à l’intérieur du boîtier. Une fois positionnés, l’alimentation est simplement à visser dessus.

Il reste encore à installer le SSD au bon endroit, le disque dur ainsi que le graveur. Dans certains boîtiers, vous pourrez repérer les emplacements prévus à cet effet. Le SSD pourra donc être intégré dans l’un d’entre eux. Pour le disque dur, il suffit de le clipser afin de le faire entrer dans l’emplacement qui li est réservé. Pour monter le graveur, il faut ouvrir le mécanisme d’une des baies 5 ¼ pouces qui se trouve dans le boîtier. Le graveur sera simplement à placer dedans avant de fermer le loquet.

La « blackplate » correspond à une plaque qu’il ne faut pas oublier lors du montage de la carte mère. Vous trouverez un espace spécifique dans le boîtier pour pouvoir la placer facilement. Une fois qu’elle est place, elle peut accueillir tous les modèles de cartes mère.

Préparation du boitier PC étape 3

Vous pourrez également observer un espace pour gérer les câbles. Ce mode de fonctionnement vous permet de regrouper tous les fils pour les faire sortir au bon endroit. Les modèles modulaires vont éviter les câbles qui n’ont pas une réelle utilité. Prenez le temps de bien placer chaque câble puisqu’il devra pouvoir être utilisé facilement une fois le boîtier refermé.

5. Montage de la carte mère

Cette étape demande un certain nombre de précautions car la carte mère va permettre l’utilisation de votre PC. Vous devez donc veiller à ce qu’aucun câble ne reste bloqué en dessous. Les entretoises de cette pièce doivent être alignés avec les trous de montage. Si ce n’est pas le cas, il faudra replacer la carte mère au bon endroit et la visser.

Montage de la carte mère étape 1

Selon la configuration de votre PC, vous pouvez certainement déposer la carte mère directement sur la blackplate. Il vous faudra simplement veiller à ce que la connectique soit bien raccordée pour pouvoir fonctionner au moment de l’allumage de l’ordinateur. Pensez à enlever les languettes qui peuvent se trouver sur la carte mère ou sur la blackplate. Commencez à visser un peu la vis centrale pour avoir plus de facilité à aligner les autres vis. Cette précaution rend le montage beaucoup plus facile. Une fois que la carte mère est bien installée, il sera possible de serrer toutes les vis sans forcer.

Pour une bonne installation, commencez par placer le panneau arrière qui correspond à la connectique. Prévu pour se clipser aux parois, il est relativement facile à mettre dans le boîtier. Vous pourrez ensuite placer la carte mère en faisant attention que les entretoises se trouvent bien en face des trous prévus pour le visage. Vous devez aussi vérifier que l’accès aux connectiques comme la prise USB, entrées et sorties pour les appareils audio sont bien accessibles. Une fois que tout est bien aligné, vous pourrez installer les vis sans forcer.

6. Installation du système de refroidissement

Dans tout PC, vous devez vous assurer de placer ce type de système pour éviter la surchauffe de l’appareil. Un tel problème pourrait en effet endommager les composants.

 

Vous trouverez l’emplacement prévu pour le ventilateur dans le boîtier. Une fois que vous l’avez bien positionné, prenez le temps de le fixer avec de la pâte thermique. Il vous faudra en déposer une belle épaisseur pour s’assurer que le ventilateur ne bougera pas une fois installé. Placer l’anneau autour du système de refroidissement et visser. Vérifiez auparavant que vous avez opté pour un modèle avec pompe sinon il vous faudra l’installer au préalable. Vous devrez ensuite fixer la prise 4 broches qui est directement reliée au ventilateur. Elle va permettre de l’alimenter en énergie, de même que la pompe.

Système de refroidissement PC

En matière de pâte thermique, cette étape n’est pas à prendre à la légère puisque son rôle va être de gommer les petites aspérités qui se trouvent sur la surface du processeur. Pour un résultat optimal, vous devez déposer une couche assez épaisse. Etant donné que vous devez également vous assurer de la conductivité de la chaleur nécessaire entre le processeur et le radiateur, vous devez aussi vous assurer qu’elle ne sera pas trop épaisse. Elle risquerait alors d’avoir un effet négatif et empêcher le maintien de la température idéale dans le PC.

Il existe deux sortes de pâte thermique que vous pouvez envisager. La pâte blanche est facile à appliquer donc elle est parfaite pour un débutant. De son côté, la pâte grise est plus efficace mais elle est plus difficile à poser. Elle s’adresse aux personnes minutieuses. Dans les deux cas, veillez à ce que la dose de pâte utilisée ne soit pas trop importante car vous risquez de créer des bulles d’air et d’empêcher le contact entre les deux parties.

Pour la pâte thermique blanche, déposez une grosse goutte sur votre doigt puis étalez-la sur toute la surface du processeur. Avec un autre doigt, repassez sur la surface afin d’aplanir la pâte et obtenir la même épaisseur partout. Enlevez-le surplus. Le résultat doit constituer une couche très fine presque transparente.

Si vous avez opté pour la pâte thermique grise, vous devez savoir qu’elle ne peut pas s’étaler de la même façon. Par contre, elle se ramollit sous l’effet de la chaleur. Déposez donc une goutte au centre du processeur. Mettez en route le ventirad. Grâce à la pression qu’il va exercer, la pâte va pouvoir s’étaler automatiquement et prendre la forme souhaitée. L’isolation sera donc efficace puisqu’elle va protéger le processeur sans gêner le bon fonctionnement du PC.

Ventilateur pour PC

L’installation du ventirad Intel se place grâce aux picots de fixation qui sont prévus pour cette étape. Il suffit d’exercer une légère pression pour pouvoir entendre un clic. Il indique que le ventirad est bien installé. Pour y parvenir, il est conseillé d’appuyer dessus en reformant une croix pour que l’effet soit uniforme. Cette manipulation évite aussi d’endommager la carte mère.

Pour un modèle AMD, vous constaterez qu’il est muni d’un système de rétention. Pour pouvoir réussir l’installation, vous devez faire coïncider la barre de fixation située sur le radiateur avec les deux ergots qui se trouvent au niveau du système de rétention. Une fois que les deux parties sont bien ensemble, il ne reste plus qu’à appuyer fermement le levier pour pouvoir assurer que les deux éléments soient bien scellés.

Montage de la carte graphique PC

Dans tous les cas, prenez le temps de lire le manuel d’utilisation pour être certain de la marche à suivre. Commencer par poser la partie métallique du radiateur sur le processeur. Pour qu’il soit bien installé, il doit s’accorder avec les tiges filetées du système de rétention.

Les plaques de fixation qui se trouvent attachées au radiateur vont faciliter cette étape. Une fois que cette opération délicate a été réalisée, fixez solidement le radiateur à l’aide des deux vis prévues. Il est conseillé de les visser par alternance pour faire un travail en douceur. Si vous vissez d’abord un côté puis l’autre, vous risquez d’endommager la carte mère.

Le ventilateur de son côté devra être branché en utilisant un connecteur CPU_FAN présent sur la carte mère. Grâce aux détrompeurs qui se trouvent dessus, vous ne pourrez pas vous tromper de position.

7. Installation du disque dur

Une fois que la carte mère est installée, vous pouvez passer aux autres éléments comme le disque dur. Avant de faire le montage, vérifiez quelle place est prévue pour la carte graphique. Vous devez veiller à ce que ces deux éléments ne soient pas en face l’un de l’autre. Vous risquez sinon d’avoir des problèmes de connectique.

Le plus souvent, l’emplacement prévu sur le disque dur se reconnaît grâce à un habitacle spécifique qui est percé en différents points. Solidaire du boîtier, vous le reconnaîtrez immédiatement. Vous n’avez plus qu’à installer votre disque dur sur les deux rails prévus pour un montage parfait. Veillez à ce qu’il soit placé en face des trous de fixation. Vous n’aurez plus qu’à placer les vis.

Selon le boîtier que vous avez acheté, vous pouvez également vous trouver face à un habitacle que vous pouvez désolidariser pour placer le disque dur. A vous de voir quelle position est la plus intéressante, notamment au niveau connectique.

8. Montage du lecteur optique

Enlevez le cache plastique 5 ¼ pouces avant d’installer le lecteur de DVD qui occupera aussi les fonctions de graveur. Passez par l’avant pour le placer au bon endroit puis utilisez une vis à pas fin pour le fixer. Certains boîtiers disposent de rails coulissants pour faciliter la mise en place. Il vous suffira alors de le clipser dessus et de le visser.

9. Montage du bloc alimentation

Le bloc alimentation a toujours une place qui lui est réservée dans le boîtier. Elle peut par contre varier selon les modèles. Toutefois, il se trouve la plupart du temps à l’arrière. Vérifiez simplement si vous devez placer cet élément en haut du boîtier ou en bas en fonction des sorties prises prévues.

Selon les boîtiers, vous pouvez aussi vous retrouver devant une configuration 12 volts ou 24 branches. Vous devrez alors suivre le mode d’emploi pour un raccordement au bon endroit.

Montage bloc alimentation étape 1Montage bloc alimentation étape 2

10. Raccordement des prises

Les prises d’alimentation vont pouvoir être enfin raccordées. Les modèles avec 24 et 8 branches sont à installer ainsi que les prises qui permettent d’activer toutes les fonctions du boîtier. Les boutons de marche et arrêt, le bouton reset, l’alimentation du lecteur DVD, le lecteur de carte USB font partie des éléments qui doivent recevoir l’alimentation nécessaire. Faites attention aux sens de branchement car les prises led ne fonctionnent pas si elles sont inversées. Vous pouvez vous référer aux connecteurs positifs et négatifs des prises pour ne pas vous tromper. Une fois que vous aurez réalisé tous les branchements, placez le tout dans le « cable management » afin de les cacher.

Une fois ces étapes réalisées, vous devrez penser à connecter les câbles STA qui correspondent au graveur, au SSD et au disque dur. Ils sont essentiels pour faire fonctionner le PC.

Raccordement des prises PC

11. Montage de la carte graphique

Pour pouvoir installer votre carte graphique, vous devez tout d’abord ouvrir les slots correspondants. Enfoncez votre carte graphique à l’intérieur jusqu’à ce que le loquet qui se trouve sur la partie inférieure se verrouille. Pour être certain qu’elle restera bien dans son emplacement, vous devez replacer les vis qui étaient placées sur les braquets. Pour mettre la carte graphique en fonction et obtenir une image, il faudra la relier aux connecteurs d’alimentation.

12.  Finaliser son montage de PC

Avant de refermer le boîtier de votre PC, vous devrez faire quelques derniers choix. Le « câble management  » est une option mais qui vous permettra d’avoir vos câbles bien ordonnés. A vous de voir si vous parvenez à vous organiser sans sinon vous devrez penser à une solution de « câble management ». Sachez aussi que cette version offre un meilleur flux d’air d’interne donc il peut s’agir d’une bonne décision pour profiter de la performance maximale.

Un montage soigné sera plus agréable et vous apprécierez certainement le côté pro qui s’en dégage. L’accès aux connecteurs est par contre souvent utile donc vous êtes libre de choisir la finition qui vous ressemble.

Une fois que vous avez monté votre PC, vous devriez vous équiper d’un clavier gamer ainsi que d’une chaise pour le gaming afin d’avoir une expérience optimale !


    Rédigé par :